Vénus Erotica d’Anaïs Nin

Vénus Erotica d'Anaïs Nin


Vénus Erotica d’Anaïs Nin est une suite de nouvelles érotiques écrite dans les années 1940. Vendu sous le titre Delta de Vénus selon les éditions, il fit grand scandale à l’époque. Vous y trouverez 15 histoires crues que vous pourrez lire à la suite ou non. C’est un grand classique de la littérature érotique.
249 pages aux éditions Le Livre de Poche

Résumé de Vénus Erotica d’Anaïs Nin

Les lecteurs du célèbre Journal d’Anaïs Nin savent qu’en 1950, à l’instigation d’un mystérieux collectionneur, Henry Miller et Anaïs Nin écrivirent des « érotiques ».
Longtemps, ces textes furent mis en sommeil.
Depuis sa publication, ce livre n’a cessé de figurer sur la liste des best-sellers et la critique l’a accueilli avec enthousiasme, le trouvant particulièrement révélateur du talent romanesque d’Anaïs Nin.

Extraits de Vénus Erotica d’Anaïs Nin

Voici quelques extraits de Vénus Erotica d’Anaïs Nin :

Or la sensation d’être regardé me procurait un indicible plaisir. Je faisais les cents pas ou bien m’allongeait sur le lit. Elle ne bougeait pas. Nous avons répété la même scène pendant une semaine, le troisième jour, j’eux une érection. Pouvait-elle le voir du balcon d’en face? Je me mis à me toucher, avec l’impression qu’elle était attentive au moindre de mes mouvements. J’étais la proie d’une excitation délicieuse. De mon lit je pouvais deviner ses formes généreuses…

Et bien entendu, elle avait eu de nombreuse aventures sexuelles, mais il existe certains rapports sexuels où le corps ne participe pas réellement. Elle se trompait elle- même. Elle croyait avoir tout expérimenté de la vie sexuelle, après s’être allongée sur un lit, avoir caressé des hommes et accompli tous les gestes prescrits dans les bons manuels. Mais tout cela n’était qu’extérieur. En réalité, son corps était encore endormi,n’était ni mûr ni formé. Rien ne l’avait atteint dans ses profondeurs. C’était encore une vierge. Je m’en rendis compte dès qu’elle entra dans la pièce…