Hôtel – Chambre 2 d’Emma Mars

Hotel chambre 2 d'Emma Mars


Elle (Annabelle) a choisi de ne pas se marier avec David, son fiancé. Elle a choisi Louis, son frère. Folle amoureuse, Elle voit que son amant est pris dans une sordide affaire de pornographie. Prête à tout pour défendre Louis, ils vont malgré tout se séparer pendant un temps… Ce deuxième tome va également nous en apprendre plus sur la rivalité des deux frères, David et Louis.
Le premier tome de la trilogie érotique Hôtel est ici.
552 pages aux éditions Le Livre de Poche

Résumé de HôtelChambre 2 d’Emma Mars

Après une année entière en communion ardente entre les murs de la chambre un de l’Hôtel des Charmes, Louis et Annabelle, surnommée Elle, sont rattrapés par la réalité. Louis est plongé dans une scandaleuse affaire de pornographie et les amoureux sont séparés. Pour vivre leur sulfureuse idylle, lettres érotiques et rendez-vous secrets sont des conditions sine qua non. Prête à tout pour innocenter son amant, Elle n’est pourtant pas préparée à ce qu’elle va découvrir en dénouant l’énigme à l’origine de la rivalité destructrice entre Louis et David, les deux frères Barlet. La jeune femme doit faire face aux travers les plus sombres de leur prestigieuse famille. Entre manipulations, mensonges et trahisons, ses découvertes mettront-elles en danger son amour pour Louis ? Le deuxième tome de la trilogie Hôtel dévoile les dessous d’un Paris décadent où la quête effrénée de la vérité et de l’hédonisme pourrait avoir des effets dévastateurs.

Extraits de HôtelChambre 2 d’Emma Mars

Retrouvez quelques passages d’HôtelChambre 2 d’Emma Mars :

Lorsque l’on débute, pétri de rêves de scoops et de titres à la une, on croit naïvement que les faits sont un vaste verger dont les fruits mûrs vont tomber spontanément entre nos mains avant de se ranger sagement dans votre article. Mais rien n’est plus faux. La vérité résiste. Elle se rebelle, vous nargue et cherche par tous les moyens à vous échapper. La réalité du terrain, comme on le dit dans le jargon de la profession, est un gigantesque trompe-l’œil, où les paravents d’illusion se dressent comme autant d’obstacles.

Le texte, l’image. Lequel croire ? C’est une question que tout étudiant en journalisme se pose une fois. Les mots pèsent, les mots soupèsent. Mais seules les images possèdent ce pouvoir de sidération sur le lecteur, elles seules s’emparent de lui et de sa conscience pour ne plus les lâcher, débranchant un à un les fils de son esprit critique. C’est un combat inégal que se livrent les deux médias et mes déboires dans la sphère audiovisuelle m’avaient recalée dans le camps des vaincus, celui des mots que personne ne lit.