Fire after dark – Tome 3 : L’étreinte des promesses de Sadie Matthews

Fire After Dark 3 Sadie Matthews


Dernier tome de la trilogie Fire After Dark, nous retrouvons Beth et Dominic. Celui-ci rompt avec elle, car elle n’a pas voulu lui dévoiler ce qu’il s’est passé dans les catacombes (rappelez-vous de votre lecture du tome 2). Très malheureuse, Beth fera tout pour à nouveau l’avoir auprès d’elle…
Vous pouvez vous procurer le premier et le second tome de la série.
480 pages aux éditions Milady

Résumé de Fire after dark – Tome 3 : L’étreinte des promesses de Sadie Matthews

Dominic veut que je me sorte des griffes d’Andrei parce qu’il tient à me protéger. Andrei veut que je quitte Dominic pour mieux me manipuler. Quant à moi, je meurs d’envie de lui dire ses quatre vérités mais je ne le peux pas. Pas encore.
Alors que Dominic et moi avions appris à être heureux ensemble, un malentendu nous a séparés une fois de plus. Folle de douleur, j’ai décidé de tenter l’impossible pour le retrouver et tout lui expliquer.
Mais si nos retrouvailles sont plus torrides que jamais, il nous faudra parcourir un chemin semé d’embûches pour renouer avec notre confiance passée.

Extraits de Fire after dark – Tome 3 : L’étreinte des promesses de Sadie Matthews

Lisez quelques passages tirés de l’oeuvre érotique Fire after dark – Tome 3 : L’étreinte des promesses de Sadie Matthews :

Ce soir là, nous faison l’amour avec une tendresse infinie. Dominic sait que je porte sur mes épaules une trustés se mêlée de culpabilité après la mort de Mark. Il comprend instinctivement que l’heure n’est pas aux scénarios coquins. J’ai besoin de douceur, de réconfort, et une fois que nous avons atteint l’orgasle, je fonds en larmes dans ses bras.

Les portières sont verrouillées, comme en témoignent les petits loquets qui se confondent presque avec le revêtement de cuir noir. L’espace d’un instant, j’envisage de les tirer à l’aide de mes ongles pour les faire remonter, mais sans conviction. Toute tentative de fuite serait vaine. Je ne connais pas cette ville et ne maîtrise pas la langue de ce pays, sans compter que je n’ai pas d’argent sur moi et que mon passeport est consigné dans le coffre-fort de l’hôtel. Par ailleurs, on m’a assez répété que je représentais une cible vulnérable dans ce lieu dangereux – raison pour laquelle il m’est interdit de m’aventurer seule dans les rues. J’ai bien mon téléphone portable, mais qui pourrais-je contacter ? Mes parents sont loin, dans notre maison familiale en Angleterre, et je regrette amèrement de ne pas me trouver en leur compagnie à cet instant.