Cinquante nuances plus claires d’E.L. James

Cinquante nuances plus claires d'E.L. James


50 nuances plus claires est le troisième tome de la trilogie 50 nuances d’E.L.James.
Ana et Christian sont enfin bien ensemble. Mais cette relation risque d’être gâchée par l’ancien patron d’Anastasia, Jack Hyde, bien décidé à ne pas les laisser vivre leur romance…
600 pages aux éditions Jean-Claude Lattès

Procurez-vous le premier et le second tome de la série 50 nuances.

Résumé de 50 nuances plus claires d’E.L. James

La rencontre d’Ana Steele et de Christian Grey, chef d’entreprise ambitieux mais tourmenté, les a précipités dans une histoire d’amour torride qui a irrémédiablement bouleversé leurs existences.

Ana a toujours su que ses amours avec son Cinquante Nuances seraient orageuses : leur vie commune pose des défis que ni l’un ni l’autre n’avaient envisagés. Ana doit apprendre à partager le style de vie opulent de Grey sans sacrifier sa propre intégrité ou son indépendance ; Grey doit surmonter son obsession de tout contrôler, et exorciser les horreurs qui le hantent.
Enfin réunis, ils ont tout : l’amour, la passion, l’intimité, la richesse et une infinité de possibles.
Mais alors même que la vie les comble, le malheur et le destin conspirent pour plonger Ana dans le pire des cauchemars…

Extraits de 50 nuances plus claires d’E.L. James

Lisez quelques textes erotiques issus de 50 nuances plus claires d’E.L. James :

– Tu as été très désobéissante aujourd’hui, me glisse t-il à l’oreille, ce qui me fait délicieusement frissonner.
– Oui.
– Mmm. Et qu’est-ce que je devrais faire, à ton avis ?
– T’y habituer.

— Tu me laisserais conduire ? dis-je.
Je m’étonne d’avoir prononcé cette question à haute voix.
— Évidemment, répond Christian en souriant. Ce qui est à moi est à toi. Mais si tu lui fais la moindre égratignure, je t’emmène faire un tour dans la salle de jeux.
Il arbore un sourire malicieux. Merde ! Je le dévisage, bouche bée.
— Tu plaisantes, j’espère ? Tu me punirais parce que j’ai esquinté ta voiture ? Tu aimes ta voiture plus que moi ?
— Presque autant, dit-il en me pressant le genou. Mais elle ne me tient pas chaud la nuit.
— Tu pourrais dormir dedans, dis-je d’une voix cassante.
Christian éclate de rire.
— On n’est pas rentrés depuis vingt-quatre heures et tu me mets déjà à la niche ?