After saison 1 d’Anna Todd

After D'anna Todd


Nous n’avons pas encore abordé avec vous les livres érotiques de la saga After écrits par Anna Todd ! After est composé de 5 ouvrages (7 si on compte les deux romans de la série Before). Tessa est une jeune étudiante heureuse avec un fiancé, Noah. Mais sa vie bascule lorsqu’elle rencontre Hardin, avec qui elle vivra une passion brûlante…
600 pages aux éditions Hugo Roman.

Résumé de After saison 1 d’Anna Todd

Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux… Mais ça, c’était avant qu’il ne ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un  » p… d’accent anglais !  » Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle… Cet homme ingérable, au caractère sombre, la repousse sans cesse, mais il fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque… Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ? L’écriture rythmée d’Anna Todd rendra accros tous ses lecteurs.

Extraits de After saison 1 d’Anna Todd

Empreignez-vous de la plume d’Anna Todd avec quelques extraits érotiques d’After saison 1 :

– Tessa !
C’est Hardin qui m’appelle au moment où je m’avance vers la voiture. Comme je ne réponds pas, il crie plus fort.
– Tessa !
– Je n’ai plus rien à te dire, Hardin. J’en est marre de t’écouter déblatérer tes conneries Maintenant, fous-moi la paix, putain !
Je me retourne pour lui faire face Je suis consciente que tout le monde a les yeux braqués sur nous, mais j’en ai vraiment assez
– Je… Tessa… je…
– Tu quoi ? Tu quoi, Hardin ?
Je crie de plus en plus fort.
– Je… Je t’aime ! hurle-t-il.

Je tente de le repousser encore mais il fait un pas vers moi et m’attrapant les poignets, c’est lui qui me pousse contre le mur. Son visage est à quelque centimètre du mien et, brusquement, je me rend compte que je respire beaucoup trop fort. Je voudrais lui crier de me lâcher, exiger qu’il remette mon travail en ordre. J’ai envi de le gifler, de le foutre à la porte de ma chambre. Mais je n’y arrive pas. Je suis paralysée contre le mur, hypnotisée par ses yeux verts qui enflamment les miens.
– Hardin, s’il te plaît
c’est tout ce que je parviens à dire. Pas assez fort. Je ne sais pas très bien si je le supplie de me lâcher ou de m’embrasser. Mon souffle n’est pas encore ralenti, je sens le sien qui s’accélère, sa poitrine soulève puissamment. Une éternité semble s’être écoulé quand il retire une main de mes poignets, ne le tenant que de l’autre. Mais sa main monte le long de ma joue et repousse doucement une mèche de mes cheveux derrière mon oreille. Je pourrai jurer que j’entend battre spouls quand ses lèvres s’approchentdes miennes, mettant le feu au poudre.
c’est ce que j’attends depuis samedi soir. Si je ne devais plus ressentir q’une seule émotion jusqu’à la fin de mes jours, je voudrais que ce soit celle-là.
Je ne cherche pas les raisons pour lesquelles je l’embrasse encore, ni les vacheries qu’il va me sortir après. Je ne veux rien d’autrre que me concentrer sur son corps contre le mien quand il lâche mes poignets, me coinçant contre le mur, et sur le goût de menthe que je retrouve sur ses lèvres. sur la façon dont ma langue épouse la sienne. Mes mains glissent sur ses larges épaules, il passe les siennes derrière mes cuisses et me soulève. Instinctivement je croise les jambes autour de sa taille, stupéfaire par le naturel avec lequel mon corps réagit au sien. J’enfouis les doigts dans ses cheveux les tirant légèrement, tandis qu’il retourne vers mon lit, ses lèvres toujours soudées aux miennes.